Casques lourds et fortes têtes : relations houleuses

La récurrence des Actes a établi une relation étroite et conflictuelle entre deux antagonistes : Gilets Jaunes et forces de l’ordre. Deux figures d’un même spectacle, rebelles et persécuteurs.

Manifestants Gilets Jaunes face à un cordon de policiers ou de gendarmes, figures du maintient de l’ordre. Ces images sont récurrentes depuis le 17 novembre 2018, samedi après samedi, dans tous les lieux de contestation. À la télévision, comme sur les réseaux sociaux, elles alimentent les commentaires, les frustrations et les préjugés.

Nous avons pu, à Metz et à Nancy, lors des actes 17 et 18, observer cette relation particulière.

« C’est toujours la même chose, ils manifestent, ils provoquent, on les gaze et à la fin ils pleurent »

À Nancy, le 9 mars 2019, acte 17. Les manifestations sont encore autorisées en centre-ville. Cependant, autour du lieu de rassemblement, Place Carnot, les fouilles sont nombreuses. Nous en faisons les frais. Un agent de police nous interpelle : « Contrôle d’identité et fouille ». Il est rejoint par un collègue.

Ce contrôle nous permet d’engager la conversation. Nos caméras intriguent, nous expliquons notre démarche : couvrir la manifestation pour un projet universitaire en journalisme. La réaction est immédiate, le premier nous lâche : « Vous faite de la merde. » Il s’explique : « Au début il y avait des choses à faire, maintenant c’est inutile de continuer à en parler ». Il veut nous dissuader de couvrir la manifestation. Son collègue ajoute :  » C’est toujours la même chose, ils manifestent, ils provoquent, on les gaze et à la fin ils pleurent ». C’est un résumé froid et succinct , mais plutôt juste des événements à venir.

Cette conversation, à la volée, montre aussi leur lassitude. C’est l’une des rares paroles obtenues in-situ de représentants des forces de l’ordre que nous croiserons. Leurs commentaires se font rares dans l’espace public.

Rapports de force et forces d’attraction

Le défilé de Nancy se déroule dans le calme. Les agents de la brigade anti-criminalité (BAC) suivent le cortège, quelques échanges se font entre eux et des Gilets Jaunes. La défiance est de mise et ces moments d’interaction sont brefs, chacun reste avec ses à priori. Comme si, dès les premières manifestations, surtout celles de décembre et les images relayées de Paris, l’affrontement devait être la norme. Passage obligé ou conclusion de la journée.

Vidéo de l’Acte 17 le 9 mars à Nancy. Alessandra Cuglietta et Maxime Gonzales



À Nancy, comme à Metz chaque arrêt du cortège se fait devant des symboles policiers. Commissariat, barrage formé par des grilles, siglées police, cordons de CRS aimantent les manifestants. Arrêts, provocations, attente, le scénario se répète, seul la fin de l’escarmouche diffère.

Aux abords de la place Stan, malgré les quelques projectiles reçus, les CRS ne bougeront pas. Leurs tenues carapaces les protègent. « Merci d’être restés calmes » salue même un homme, pendant que deux autres Gilets Jaunes font un selfie souvenir devant la troupe. Plus loin dans la même rue, une cannette lancée sur les fonctionnaire de la BAC entrainent des jets de grenades de désencerclement, tirs de lanceurs de balles de défense et de lacrymogènes. Les CRS foncent, l’air s’emplit de gaz. Réaction massive. Début de dispersion.

Violences conjuguées

À Metz, quinze jours plus tard, les CRS attendront 18h, fin de la manifestation statique déclarée place de la République, pour disperser. Pendant presque 2 heures, Les Gilets Jaunes leurs font face. Provocations verbales, lancés parcimonieux de projectiles divers (oeufs, cacatov, cailloux…) et spectateurs. Tous attendent le dénouement, qui se fera, bref et intense, dans un nuage dense et sous une grêle de balles en caoutchouc.

Les affrontements avec la police, place de la Cathédrale à Nancy ou place d’Armes à Metz, sans atteindre les proportions de Paris, Toulouse ou d’autres villes, blessent et choquent. Les manifestants suffoquent, certains reçoivent des tirs de LBD, comme Sonia. Les Street Medics soignent. Si la retenue relative des forces de l’ordre Lorraine, lors de l’Acte 17 et 18, est a souligner. Il faut aussi signaler à cette occasion l’absence de dégradations matérielles de la part des Gilets Jaunes. Ce constat questionne l’usage de la force, qui semble parfois disproportionné.

Signalement de David Dufresne concernant le tir de LBD reçu par Sonia, lors de la manifestation de Metz du 9 mars, Acte XVII.

Aujourd’hui encore, les manifestations continuent. Au gré des appels, les Gilets Jaunes lorrains se retrouvent à Paris, Metz, Nancy ou Épinal. Et chaque samedi le face à face reprend, casques lourds et fortes têtes, les uns crient leurs slogans et leurs messages. Les autres, représentants de l’État, matraquent leur réponse.

Par Maxime Gonzales
  • Manifestation des gilets jaunes lors de l'acte 17, le 9 mars 2019, Nancy. ©MG
  • Barrage de police rue Préfet Claude Érignac, manifestation des gilets jaunes lors de l'acte 17, le 9 mars 2019, Nancy. ©MG
  • Le rassemblement régional des gilets jaunes commence sous la pluie lors de l'acte 17, le 9 mars 2019, boulevard Joffre Nancy. ©MG
  • Des CRS empêchent la manifestation des gilets jaunes d'acceder à la préfecture de Meurthe-et-Moselle lors du rassemblement régional à Nancy. Angle de la rue Pierre Fourier et rue Préfet Claude Érignac. Acte 17, le 9 mars 2019, . ©MG
  • Les manifestants font face aux CRS qui empêchent les gilets jaunes d'acceder à la préfecture de Meurthe-et-Moselle lors du rassemblement régional à Nancy. Angle de la rue Pierre Fourier et rue Préfet Claude Érignac. Acte 17, le 9 mars 2019, . ©MG
  • Les manifestants font face aux CRS qui empêchent les gilets jaunes d'acceder à la préfecture de Meurthe-et-Moselle lors du rassemblement régional à Nancy. Angle de la rue Pierre Fourier et rue Préfet Claude Érignac. Acte 17, le 9 mars 2019, . ©MG
  • Des manifestante font un selfi devant les CRS qui empêchent les gilets jaunes d'acceder à la préfecture de Meurthe-et-Moselle lors du rassemblement régional à Nancy. Angle de la rue Pierre Fourier et rue Préfet Claude Érignac. Acte 17, le 9 mars 2019, . ©MG
  • Barrage de police rue Préfet Claude Érignac, manifestation des gilets jaunes lors de l'acte 17, le 9 mars 2019, Nancy. ©MG
  • Des policiers de la BAC accompagne la manifestation des gilets jaunes lors de l'acte 17, le 9 mars 2019, rassemblement régional à Nancy.©MG
  • Intervention des Streets Médics rue Saint-Georges durant la manifestation des gilets jaunes lors de l'acte 17. Le jeune homme se plaint d'une douleur à la cheville après l'utilisation de grenades lacrymogènes et de désencerclements par les forces de l'ordre. Le 9 mars 2019, rassemblement régional à Nancy.©MG
  • Les CRS se déploient rue Saint-Georges durant la manifestation des gilets jaunes lors de l'acte 17. Ils demandent aux manifestants de se disperser après des échauffourées. Le 9 mars 2019, rassemblement régional à Nancy.©MG
  • Les CRS se déploient rue Saint-Georges durant la manifestation des gilets jaunes lors de l'acte 17. Ils demandent aux manifestants de se disperser après des échauffourées. Le 9 mars 2019, rassemblement régional à Nancy.©MG
  • Les CRS se déploient rue Saint-Georges durant la manifestation des gilets jaunes lors de l'acte 17. Ils demandent aux manifestants de se disperser après des échauffourées. Le 9 mars 2019, rassemblement régional à Nancy.©MG
  • Premier face à face de la journée. Les forces de l'ordre bloque l'acces sur le Pont de la Préfecture. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Premier face à face de la journée. Les forces de l'ordre bloque l'acces sur le Pont de la Préfecture. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Intervention des Streets Médics Places d'Armes après des tirs de lacrymogène. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Places d'Armes après des tirs de lacrymogène. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Places d'Armes après des tirs de lacrymogène. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Places d'Armes après des tirs de lacrymogène. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Places d'Armes après des tirs de lacrymogène. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Sonia, 32 ans, Blessée par un LBD Places d'Armes après des tirs de lacrymogène. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Différent type de munitions utilisées par les forces de l'ordres. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Dispersion des manifestants par des tirs de lacrymogènes, Place d'Arme. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Les forces de l'ordre ce déploient Place d'Arme. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Les forces de l'ordre ce déploient Place d'Arme. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Les forces de l'ordre ce déploient Place d'Arme. Ils font usage des LBD. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Les forces de l'ordre ce déploient Place d'Arme et dans la rue En Fournirue. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Les forces de l'ordre ce déploient Rue Jacques François Blondel. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Les forces de l'ordre à l'angle de la place d'Arme et de la place Jean Paul 2. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Un manifestant fait face au forces de l'ordre Rue des Clercs. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Un manifestant fait face au forces de l'ordre Rue des Clercs. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Un manifestant fait face au forces de l'ordre à l'angle de la rue des Clercs et de la place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Un manifestant fait face au forces de l'ordre à l'angle de la rue des Clercs et de la place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Les forces de l'ordre rue des Clercs. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Les forces de l'ordre rue des Clercs victimes de projectiles. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Dispersion des manifestants, charge des forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Dispersion des manifestants, charge des forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Dispersion des manifestants, charge des forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Dispersion des manifestants, charge des forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Dispersion des manifestants, charge des forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Dispersion des manifestants, charge des forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Dispersion des manifestants, charge des forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Contrôle sur un manifestant par forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Contrôle des street médics par forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES
  • Contrôle des street médics par forces de l'ordre place République. Manifestation des gilets jaunes. Acte 19, samedi 23 mars 2019, Metz.©Maxime GONZALES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s